Comment augmenter ses chances de se faire surclasser en avion ? | Esprit-Aviation

1. Vérifiez vos mails

Le jour du départ, jusqu’à une heure avant le décollage, certaines compagnies proposent ponctuellement des surclassements à prix bradés quand des sièges sont vacants en classe affaires. Si vous acceptez, il vous sera demandé de payer un forfait (généralement autour de 200 € pour un vol long-courrier) ou des miles seront retirés de votre carte de fidélité si vous en êtes détenteur. Si votre messagerie est vide, n’hésitez pas à demander le tarif du surclassement au comptoir de la compagnie.

2. Soyez fidèles

La carte de fidélité est justement un atout de taille dans votre quête. Même si le statut est à un niveau bas, les membres ont davantage d’attentions, de la coupe de champagne à l’opportunité d’un surclassement. Et plus le passager a un statut élevé dans le programme, plus il a cumulé de miles, plus il sera prioritaire, confirme t-on dans la plupart des compagnies aériennes. Un choix économiquement logique : mieux vaut offrir un long courrier surclassé à un client régulier, dans l'espoir que lors de ses prochaines réservations, il opte directement pour une classe supérieure. Sachez donc investir pour espérer avoir un retour.

3. Choisissez la bonne période

Lors de la réservation, le choix du timing est crucial. Les places de la business sont majoritairement occupées, comme leur nom l’indique, par des hommes ou femmes d’affaires et des personnalités qui voyagent essentiellement en semaine. En donnant la priorité aux week-ends et aux jours fériés pour partir, la probabilité d'avoir des sièges libres à l’avant de l’appareil sera plus élevée. Misez aussi sur un vol en milieu de journée plutôt que sur un horaire matinal. On évitera toutefois les vacances scolaires quand les vols qui effectuent des liaisons recherchées sont surchargés, à moins de miser sur le surbooking. À vos risques et périls, car vous avez plus de chance de devoir attendre l'avion suivant que de profiter d'une de champagne dans un confortable fauteuil.

4. Arrivez (vraiment) très en avance...

Si passer des heures dans les boutiques duty-free et les restaurants de l’aéroport ne vous fait pas peur, la patience peut parfois payer. Dans le cas où le vol n’aurait qu’une ou deux places libres, arriver en avance à l’enregistrement pourrait faciliter le processus chez certaines compagnies. Attention quand même, en avance ne veut pas dire quatre heures avant le vol, mais plus d’une dizaine d’heures ! Avis aux amateurs.

5. ... ou à la dernière minute

À l’inverse, pour d’autres compagnies, la décision du surclassement est prise au moment de la fermeture du vol, soit une heure avant le décollage. C'est donc à la fin de l'enregistrement, quand la plupart des passagers sont déjà embarqués que vous avez le plus de probabilité d'être déplacé vers une classe supérieure. Cela fonctionnerait particulièrement bien aux heures de pointe, mais gare au risque de rater l’enregistrement.

6. Voyagez seul

Dans le cas où une place se libérerait, il sera évidemment plus facile pour le ou la chef de cabine d’y installer un passager solitaire. Si un surclassement est parfois accordé à un couple, lors de lunes de miel par exemple, les familles peuvent faire une croix sur leur rêve de migrer en tribu. Les compagnies aériennes tiennent à la sérénité de l’espace et évitent (à raison) d'y installer de jeunes enfants.

7. Soyez aimable

Ne l’oubliez pas : rien ne vous est dû. Si la courtoisie et la gentillesse sont des qualités précieuses dans la vie quotidienne, elles le sont aussi à l’aéroport. On misera donc sur son capital sympathie : montrer une belle rangée de dents vous vaudra peut-être de gagner quelques positions dans le rang des passagers candidats au surclassement.

8. Portez une tenue adéquate

L’habit ne fait pas le moine, mais peut jouer en votre faveur ou, à l’inverse, en votre défaveur. « On ne demande pas de porter un costume et une cravate, mais il y a un minimum. Une personne qui porte un short ou des tongs ne sera pas surclassée. Le jean et les baskets peuvent être aussi rédhibitoires pour certains chefs de cabine », avoue une PNC d'une compagnie régulière. Oublié le pantalon confortable mais informe, l’élégance vestimentaire est la clé !

9. Soignez vos relations

C’est un fait, avoir un proche qui travaille pour la compagnie aérienne empruntée peut aider. La personne concernée devra idéalement déposer une lettre de demande au commandant de bord du vol et au chef de cabine pour expliquer que leur frère ou leur meilleur ami est à bord de l'avion. S'il y a des places libres, alors un surclassement peut éventuellement être possible. Si ce n’est pas votre cas, sachez que les passeports diplomatiques ont eux aussi des pouvoirs magiques...

10. Cultivez votre singularité

Vous avez une jambe dans le plâtre ? Un important surpoids qui pourrait déranger votre voisin de siège ? Vous êtes enceinte ? Soyez-en fiers, ces caractéristiques pourraient bien vous valoir de changer de classe. Et si vous voyagez en plus le jour de votre anniversaire, les chances pour que le personnel de bord ait une petite attention à votre égard seront doublées… 

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés