Le Fantôme de Kiev, la Légende | Esprit-Aviation
Au moment où j'écris ces lignes, l'Ukraine se bat férocement, et il semble qu'un mystérieux pilote de l'armée de l'air ukrainienne ait abattu plus d'une demi-douzaine d'avions de chasse tout en défendant la capitale, Kyiv, expliquant...

Chaque guerre a ses héros, et le "Ghost of Kyiv" semble être l'un d'entre eux. L'histoire du héros commence le 24 février, lorsque les forces ukrainiennes ont annoncé qu'elles avaient abattu six avions russes le premier jour de l'invasion russe de son territoire. Le lendemain, les informations ont été recueillies et une vidéo a circulé montrant un avion de chasse en abattant un autre dans le ciel. Par la suite, l'ancien président ukrainien Petro Porochenko a partagé une photo du pilote dans l'avion, le visage caché sous son casque, avec en légende : "Ghost of Kyiv", "Craignez l'ennemi, rendez l'Ukraine fière". "Avec un défenseur aussi fort, l'Ukraine va certainement gagner cette guerre", a ajouté l'ancien président. Afin de créer une légende vraie et fausse, tout est en place.

Le Kyiv Mirage ( ukrainien : Привид Києва (Pryvyd Kyieva) ) était le surnom donné à un hypothétique as de l'aviation ukrainien pilotant le MiG-29 qui aurait abattu six avions russes le premier jour de l'offensive de Kyiv. 24 février 2022. Son histoire est très bonne pour le moral du peuple ukrainien.

Le 24 février 2022, premier jour de l'invasion russe de l'Ukraine, des vidéos ont commencé à circuler largement sur les réseaux sociaux, montrant des avions de chasse survolant Kyiv. Les images étaient accompagnées de commentaires affirmant qu'un pilote ukrainien avait abattu plusieurs avions russes. La légende qui a piloté le МіG-29 était connue du public ukrainien sous le nom de Kyiv Ghost et a remporté six victoires aériennes au cours des 30 premières heures de l'invasion. Les six avions auraient été deux Su-35, deux Su-25, un Su-27 et un МіG-29, bien que les MiG-29 de l'armée de l'air russe n'aient peut-être pas été impliqués dans le conflit.

S'il existe, le Kyiv Mirage sera le premier atout du 21ème siècle, et "l'as du jour".

Si l'avion abattu est confirmé, le Kyiv Mirage pourrait être l'un des dizaines de pilotes de réserve renvoyés dans les forces armées ukrainiennes après l'invasion russe, a déclaré le ministère ukrainien de la Défense. Dans un tweet, il a qualifié le Kyiv Phantom de "Flying Avenger". Cependant, le commandant en chef Valery Zaluzhny a seulement confirmé qu'un total de six avions russes avaient été abattus le premier jour des combats en Ukraine.

Sur le Web, les vidéos et les photos sont prises instantanément des milliers de fois. Les Ukrainiens acclament leur héros : "Dieu le bénisse", "Gloire à notre héros", "C'est notre propre Kozhedub", est-il lisible, faisant référence au célèbre pilote soviétique supposé être un pilote allié de l'armée de l'air qui a tiré sur la Seconde Guerre mondiale. pays avec le plus grand nombre d'avions ennemis abattus au cours de la période. Créé des images qui lui ressemblent, le drapeau ukrainien et le nombre d'avions abattus, des chansons écrites en hommage au héros. Malheureusement, la belle histoire tourne et tourne. La vidéo publiée par le gouvernement ukrainien est fausse. Selon Reuters, la vidéo provient en fait d'un jeu vidéo bien connu appelé "Digital Battle Simulator". La photo publiée par le président ukrainien qui devait montrer le "Ghost of Kyiv" a été publiée en 2019.

Un héros peut-il encore exister si l'image est clairement fausse ?

"Il est difficile de croire à ce projet pilote extraordinaire pour deux raisons", a commenté le général François Chauvacy, docteur en sciences de l'information et de la communication, conseiller géopolitique. D'abord d'un point de vue militaire : 120 avions ukrainiens contre 1 500 avions russes, « c'est logique de demander ». "En particulier, tous les avions ukrainiens, si l'information est vraie, ont été détruits", a-t-il poursuivi. Aussi, "Les Russes ne laisseront pas une colonne de chars et de camions de 60 km avancer vers Kyiv sans être attaqués. Personne ne laisse 60 km de chars en plein jour sans les détruire. S'ils ne sont pas détruits, c'est parce qu'il n'y a pas d'avions", a-t-il ajouté. conclu au niveau militaire.

Mais notons qu'« il est difficile de mentir dans notre société de la communication », avoue le général François Chauvancy. Les Ukrainiens l'ont essayé une fois, l'histoire de 13 marins de Snake Island qui se seraient sacrifiés pour affronter les Russes. Finalement, la vidéo de ce matin a montré qu'ils avaient effectivement été capturés. En effet, les réseaux sociaux permettent d'ancrer des héros. Sans eux, peut-être que l'histoire aurait eu lieu. Le général reprend l'exemple d'un sniper jihadiste de Bagdad : "C'était un sniper jihadiste qui était filmé à chaque fois qu'il tuait un Américain. Il avait 100 soldats sous ses ordres. Nous l'avons rendu public en lui montrant Sur scène, un héros est créé indirectement, il faut montrer la résistance irakienne contre les américains avec une seule personne.

C'est pourquoi le "fantôme de Kyiv" est devenu un symbole aux yeux des Ukrainiens, et si les faits ne sont pas confirmés, le gouvernement ukrainien a tenté d'utiliser ce pilote pour symboliser "l'âme de la résistance ukrainienne". "Comme ce pilote, l'héroïsme individuel peut contribuer au succès local, qui peut servir d'exemple à ses camarades et à ses successeurs", a noté le général. Vous avez besoin de héros dans la guerre, et aujourd'hui, c'est ce rôle. "Mais le héros qu'il faut vraiment utiliser, c'est le civil combattant. Le héros d'aujourd'hui, c'est la résistance ukrainienne", a conclu le général François Chauvancy.

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés