Le Lockheed S3 Viking un brave guerrier des mers | Esprit-Aviation

Le Lockheed S3 Viking un brave guerrier des mers

Pendant la guerre froide. La marine russe commence à s'imposer davantage dans l'océan Atlantique avec la prolifération des sous-marins nucléaires. Dans les parages, l'US Navy veut contrer cette réelle menace. Elle arrive alors avec le S3 Viking un jet destiné à la lutte anti sous-marine.


La menace grandissante de la marine soviétique et de ses bâtiments nucléaires qui patrouillent déjà les mers à raison de l'US Navy qui voit en S-2 tracker, avec des moteurs à pistons et une technologie dépassée, prendre de l'âge…

 

 

 

Dans les années 1960. L'US Navy regarde le VSX (pour Heavier than Air anti submarine experimental), d'une semblable lignée d'un avion de patrouille maritime et de chasse au sous-marins. En août 1968, il existe une compétition entre Lockheed et Convair-Grmman pour bâtir un avion de mission de surveillance et de détection et de destruction des navires ainsi que des sous-marins. 

 

Ce sera Lockheed qui s'associe avec Ling tempo-hout (LTV)  pour la conception des ailes dépliables de la queue, des nacelles moteurs et des trains d'atterrissage arrière dérivés du LTV A7 Corsair ainsi que du train avant du F8 Crusader. A partir du 4 août, on construit huit prototypes YS 3-A le 21 janvier 1972. 

 

Le 21 janvier 1972, c'est un premier vol effectué par les pilotes américains, John Christiansen et le copilote Lyle Sheafer. Entre 1974 et 1978 on produit 187 avions S 3-A ces derniers entrent en service le 20 février 1974. C'est une première croisière opérationnelle avec l'escadron VS-20 sur l'uss John Fitzgerald Kennedy par US Navy. Il sera connu par les équipages comme étant le vacuum cleaner, en français Aspirateur, en raison du bruit de vide spatial de ces deux turboréacteurs. Avec un pilote un copilote coordinateur tactique et à l'arrière du cockpit un opérateur tactique ainsi qu'un pointeur avec des d'autres membres d'équipage et ces derniers sont quasi équivalents à ceux du P3 Orion. 

 

Pour accéder au S3, une trappe est munie d'une échelle repliable vers l'extérieur. C'est un avion compact monoplane conventionnel propulsée par deux nacelles de turboréacteur à double flux général électrique situé sous les ailes. Avec ces turboréacteurs le S-3, a un taux de carburation idéal pour des vols à long rayon d'action grâce à une aile repliable, un allongement élevé et une flèche.  Son autonomie est presque illimitée car il est conçu avec un système de perche rétractable de ravitaillement en vol. La puissance des moteurs du S-3 donne une poussée unitaire de 42 kg Newtons avec une vitesse d'environ 800 km/h. Ce qui correspond à Mac 073. Le S-3 possède une tourelle avec une caméra infrarouge munie d'un zoom x3 ainsi que d'un calculateur numérique univack.  Il possède également un radar de recherche maritime d'une portée maximale de 300 km ainsi que d'un récepteur de bouées sonores et d'une antenne de 13 pâles lui permettant de localiser précisément les bouées le S3. 

Un détecteur d'anomalies magnétique rétractable fixé dans la queue de l'appareil et un système de navigation inertiel INS qui est complété par un système de radiobalises de navigation ainsi que d'un radar Doppler avec son brouillage radar ah et le 39. 

 

Le S3 peut embarquer 90 cartouches de paillettes métalliques ou bien de leur. Il possède deux soutes internes avec quatre points internes de charge chacun correspondant pouvant emporter 220 kg et ainsi que de deux pylônes externes armé d'une panoplie de bons missiles air surface. Il peut également transporter 10 bombes mk82, quatre torpilles mk46 ou mk50.

 

Les opérateurs travaillent à des lectures et à des anomalies signifiées sur des papiers enregistreurs. Il profite donc d'une véritable avancée technologique avec des équipements de mesure de soutien électronique car une fois les analyses données par les sons bouées, elles étaient transmises directement à l'équipage par des écrans de visualisation à tubes cathodique l'ordinateur de bord assurer également d'autres tâches dont le stockage de renseignements comme la gestion de la charge offensive ou les calculs relatives à la balistique des armes employées et autres fonctions relatives à de futurs analyses ainsi, à l'époque depuis le retrait de l'US Navy des A-6 in treader, le S-3B Vikings est devenu le principal ravitailleur en vol des avions de l'US Navy !

 

à suivre...

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés